14 octobre 2014

Rêvé la nuit dernière d’une battue en forêt, dont mes nouveaux amis en break rouge et moi étions les proies. Mauvais endroit pour un pique-nique : on se dispersait, certains se faisaient avoir ou tombaient dans les marais, pour d’autres on entendait seulement le fusil de chasse. On est deux à s’en être échappés, à avoir bifurqué vers des murets de pierre blanche, cathares ou provençaux, qui serpentaient le long d’une petite colline : et quand les chiens nous ont rattrapés, on avait la magie pour les retourner contre leur camp. On a aussi découvert le château, tout en lambris et surfaces vitrées, d’où partaient les battues au fond de la forêt : c’était Bernard Tapie qui donnait une fête. Arrivés là-bas, on se faisait passer pour des convives et on faisait semblant d’écouter son toast/cours de technique marketing, tout comme lui faisait semblant de nous considérer comme des invités comme les autres. On cherchait un moyen de l’avoir, et je crois bien qu’on a trouvé, mais ça s’est mélangé avec le rêve suivant, des vagues immenses sur une plage gigantesque, la haute saison des marées.


Précédent | Suivant