8 août 2013

Rêvé de la projection en avant-première d’un long-métrage d’animation de Terreur Graphique dans une médiathèque, un film en trois ou quatre parties projetées dans plusieurs salles de lecture successives. Le dessin sur la fin dérapait du côté de Nicolas de Crécy et François Ayroles, comme s’il y avait des problèmes de pellicule, mais toujours dans des ambiances colorées choisies (rose et jaune, bleu et émeraude, etc), et surtout un propos que l’on sentait très personnel et ambitieux. À la fin de la séance l’animateur culturel (?) a fait passer le micro pour obtenir les premières impressions des uns et des autres, les commentaires brillants fusaient, quand mon tour est venu ç’a été plus laborieux mais tout le monde s’était déjà dispersé.


Précédent | Suivant